Journal de Ken - Défilé « Send Love with KEN OKADA PARIS : Make love, not war » - behind the scene

Sur:

La fleur KEN OKADA PARIS

Pour cette collection Automne-Hiver 2023, nous sommes restés fidèle à notre ADN. Spécialisée dans la chemise, nous avons présenté des pièces colorées et fluides, reflétant la blouse.

Accompagnées d’applications ou de broches de fleurs, une forme représentant le nuage cocon de KEN OKADA PARIS. Des tissus différents allant de fleurs en relief, de jacquard imprimé, … tout en restant dans un thème fleuri. 


Des couleurs plus douces, en accord avec l’hiver, en allant vers le marron glacé enduit d’or, le bleu winter Sky enduit d’argent, … Une ligne de chemise fleurie avec des couleurs qui leurs donnent des allures plus riches et élégantes.

                     

Un moment de fête, de partage et d’amour

Ce défilé représente pour moi un moment de fête afin de rejeter le confinement qui nous a empêché de pouvoir la faire.

Tous les invités sont arrivés vêtus de blanc créant un contraste avec la collection très colorée, représentant une éclosion de fleurs.

Le thème « Send Love with KEN OKADA PARIS : make love, not war » est la base de toute la construction du défilé. Les bouches rouges des mannequins destinées à envoyer des bisous pour transmettre tout l’amour possible. Pour cacher les yeux, nous avons utilisé les masques de la marque, le fil rouge de cet événement.

Pour ce défilé, c’est la première fois que nous avons demandé autant de mannequins … J’ai déjà beaucoup d’expérience dans les défilés de rue, mais jamais avec 40 mannequins. Nous avons recruté des personnes de morphologie différentes, de taille différentes, d’âges différents, … Dans le souhait de transmettre le message suivant : la mode est pour tout le monde !
Beaucoup de marques ont utilisé ce message et ont fait défiler des mannequins différents, comme Alexander McQueen.

En 2014, Karl Lagerfeld a fait un défilé dans la rue, un décor de plus en plus présent dans la mode. Grâce aux réseaux sociaux, à internet, la mode se rapproche de tous. Ce n’est plus aussi exclusif aujourd’hui, elle touche plus de monde.

Pour moi, c’est une évidence de présenter cette collection à mes clients, dans le 7ème arrondissement, pour leur faire comprendre que toutes les femmes sont concernées.

"Make Love, Not War"

Cette année, nous avons utilisé le slogan « make love, not war » et nous avons réalisé une collecte de dons pour l’association Care. Je peux dire que nous n'avons pas réussi à avoir une grande collecte, mais nous avons donné 60% de ce que nous avons récolté.

Pour moi, lors de chaque défilé, pour chaque message que je souhaite transmettre, j’ai toujours fais le maximum pour arriver à atteindre mon but.


Je suis contente de ce défilé, nous sommes arrivés à ce que je souhaitais. Ce n’est pas le meilleur défilé, ni la meilleure collection pour une créatrice présente depuis 21 ans, je suis consciente de ce résultat. Mais je suis tout de même satisfaite de cet événement.

                   

Quelques imprévus

Finit la COVID, mais dans la réalité, il est encore proche de nous.
A 5 jours du défilé, 3 personnes du staff KEN OKADA PARIS ont eu la COVID. Mais nous avons quand même réussi à finir la collection. Si nous avions plus de finance et plus de monde, nous aurions pu faire plus beau pour ce défilé. Mais aux vues de nos conditions, nous sommes arrivés à ce résultat.
Après les 5 jours de confinement, le staff est revenu au complet pour mettre en place l’événement.

Ophélie, assistante styliste/modéliste, ayant la COVID, elle est tout de même revenue pour travailler, ce qui m’a beaucoup touché. « Qu’est ce que je peux faire ? » Elle a donc ramené toutes les broches de fleurs pour travailler à la maison pendant sa « période de maladie ».
Clara, assistante DA, a été la plus efficace et pétante après 5 jours de COVID, elle a tout fait pour s’occuper au maximum des mannequins.
Nelly, assistante styliste/modéliste, stagiaire de 2 mois, en pleine urgence, elle est arrivée a sauver le cocktail en rassemblant toutes ces forces et son énergie pour qu’il soit parfait.
Sara, assistante communication/événementiel, avec son assistante Agathe, ont réuni leurs forces pour gérer les invités, les invitations pour tout mettre au point …

Nous sommes que 6 chats et je suis vraiment fière de mon équipe qui est arrivée à ce volume de travail. Pour une autre société, je pense qu’il y aurait eu besoin de plus de personnels, plus de temps, …

Une partie de ce défilé a été très secret, notre DJ.

J-1 « j’ai le covid … ».
J’ai l’impression que tout s’est arrêté … Il est une des parties les plus importantes du défilé, la musique.

"Comment je peux faire? ».
Je l’appelle tout de suite et, de l’autre côté du téléphone, j’entends « Ne t’inquiété pas, même avec la COVID je vais le faire, je vais faire attention et porter le masque, ne t’inquiété pas je serais là ! ».

Pour ce défilé, nous avons eu besoin de tout le monde et de toutes les forces possibles.

Mentions spéciales

Kok Ko, mon plus fidèle des photographes et caméramans qui m’accompagne toujours en donnant son maximum. Le plus chaleureux des photographes pour moi. Ce sont des années de collaboration et de travail qui me fait penser que sans lui le défilé ne peut pas commencer.

Cette année, il y a eu beaucoup de clientes qui ont défilé sur le podium. Gassia, ma meilleure cliente, m’a beaucoup surprise … Je ne m’attendais pas à ce que cette invitation lui procure autant de joie. Une monnaie rendue au plaisir qu’elle m’apporte.

J-5, la personne que j'ai essayé de contacter pendant 2 mois, pour un rôle important dans le défilé, ne m'a toujours pas répondu. J'ai commencé à transpirer et je me suis demandée qui pouvait le remplacer ... Nous avions besoin de quelqu'un d'atypique, d'artistique, d'extravagant et avec un esprit de leader !
Téo ! Invité last minute, je l'ai rencontré lors de mon dernier défilé Fashion Week. Il a marqué mon esprit ! Lorsque je lui ai demandé, il a accepté avec grand plaisir et je le remercie grandement pour sa présence. 

                           

Sarah Kora, une danseuse ballerine de l'Opéra de Paris, une connaissance depuis 10 ans maintenant, avec qui j'ai fais plusieurs collaborations. Mais sur la scène de mon défilé, nous ne l'avions encore jamais fait ... C'est un projet que nous avons attendu depuis des années. Aujourd'hui, après à la naissance de son fils, nous avons enfin merveilleusement réalisé ce projet et nous en sommes toutes les deux ravies ! 

Josiane Gaude, adjointe au maire de la mairie du 7eme arrondissement, est une femme qui me soutient depuis des années et je la remercie du fond du coeur. Une personne que j’apprécie tout particulièrement. Elle était cette année au premier rang de mon défilé, la personne la plus précieuse de ce premier rang.

Je remercie l’Association Faubourg Saint-Germain qui m’a encore donné la chance de pouvoir défilé sur le tapis bleu ciel. Chaque année, je négocie les tables, les bancs, … mais à chaque fois, l’association m’offre beaucoup plus que ce que je demande.
Oui, c’est vrai, avec le défilé KEN OKADA PARIS c’est nous qui avons envie d’offrir une fleur pour ce pique-nique. Mais n’oubliez pas, s'il y n’y a pas cette organisation, il n’y aurait pas ce public. Merci à l’association qui a amené tout ce beau public.
1000 mercis encore et encore. Je pense, et je l'espère, qu’il y aura encore d’autres occasions.

Ce défilé m’a donné un nouveau sentiment en tant que créatrice .. Est-ce que c’est juste créer des habits ? C’est aussi un échange, donner beaucoup de joie les uns les autres.
J’ai pu ressentir, pendant de cet événement, que mes pièces apportent de la confiance, de la force aux femmes qui me suivent et qui portent des pièces KEN OKADA PARIS. 

Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre
  • Créer mon compte

Nouveau compte S'inscrire