Actualité - Votre Maman, un "Je t'aime" !

Sur:

« L’amour d’une mère, c’est ce sentiment sans frontières ni de lieux ni de temps qui nous pousse à tout pour nos enfants … ». Ken Okada, maman de trois enfants et femme résolument active nous traduit ses émotions vis-à-vis de sa fête, la Fête des Mères.

 

L’amour maternel

La fête des mères arrive à grands pas ! « L’amour d’une mère, c’est ce sentiment sans frontières : c’est un amour sans lieux ni de temps qui nous pousse à tout pour protéger nos enfants … ». La créatrice Ken Okada, maman de trois jeunes enfants et femme résolument active et moderne nous traduit ses émotions vis-à-vis de sa fête, la Fête des Mères.

 

Votre maman, un je t'aime, Ken OKADA et la fête des mères

 

Dire « Je t’aime »

« Tout le monde a envie de faire un geste, juste pour dire je t’aime », juste pour montrer son amour à la figure céleste qui nous a créé et mis au monde. On ne se dit pas tous les jours les mots précieux « Je t’aime », chacun aspiré par sa vie, sa carrière, son idéal, son quotidien, on oublie de temps à autres de dire « Je t’aime ». La Fête des Mères est alors l’occasion de le rappeler, d’exprimer son amour et sa gratitude à travers ces mots.

 

Votre maman, un je t'aime, Ken OKADA et la fête des mères

 

Un cadeau pour la fête des mères

Ken a toujours eu des petites surprises de la part de ses enfants à cette occasion : un collier acheté avec papa, un dessin fait à l’école… De son côté, Ken ne peut pas rentrer au Japon souvent pour y voir sa famille, alors pour la Fête des Mères, elle livrera un joli paquet à sa maman à l’autre bout du monde. C’est une manière de faire plaisir à sa mère et de transmettre ses émotions et son ressenti à distance pour la créatrice japonaise.

 

Votre maman, un je t'aime, Ken OKADA et la fête des mères

 

Offrir une chemise

Quoi de plus beau pour cette occasion que d’offrir une belle chemise de la créatrice japonaise Ken Okada ? Rendez-vous au 1 Bis Rue de la Chaise pour vous doter d’une de nos pièces originale et artistique. C’est le moment de dire « Je t’aime » en venant chez KEN OKADA PARIS … Chère lectrice, Ken vous souhaite une fabuleuse Fête des Mères !

D’où vient la fête des mères ?

Trois célébrations sont à l’origine de la fête des mères :

La fertilité dans la mythologie grecque

Au travers des rites païens, la saison du printemps permettait d’adorer la fertilité et de la célébrer. En parallèle, la mère de Zeus, s’appelant Rhéa (ou Cybèle) était aussi célébrée à cette même saison. C’était alors les prémices de cette journée permettant de rendre grâce à une mère, forte et courageuse.

La fertilité dans la mythologie grecque

Dans la religion chrétienne et catholique, ces derniers avaient aussi coutume de célébrer la maternité lors du quatrième dimanche de Carême: le dimanche de Laetare. L'introït -chant grégorien marquant le début d'une messe- y fait alors référence au lait maternel: "Réjouis-toi, Jérusalem! Et rassemblez-vous, vous tous qui l'aimez. Soyez dans le bonheur réjouissez-vous avec allégresse, vous qui avez été dans la tristesse: vous pouvez bondir de joie et vous rassasier du lait de consolation qui est pour vous." Lors de cette célébration, les catholiques avaient aussi l’habitude de se rendre dans « l’église mère » c'est-à-dire la cathédrale ou l'église la plus importante de la région. Les familles s'y retrouvaient entières, une fois par an.

Ce dimanche de la maternité est donc né d'un mélange entre le passage de l'introït sur le lait et la visite à "l'église mère". D'ailleurs, au Royaume-Uni, la Fête des mères a longtemps été appelée Mothering Sunday, en référence à cette cérémonie religieuse.

Aux Etats-Unis, l'activiste Julia Ward Howe initia en 1870 la Proclamation de la Journée de la mère, invitant les mamans du monde entier à s'unir afin d'obtenir la paix. Mais c'est surtout Anna Jarvis (1864-1948) qui est considérée comme responsable de la version internationale que l'on connaît aujourd'hui. Elle fonda en effet des "clubs" spécifiques aux mères, dans le même but d'union pacifique.

La fête des mères célébrée en France

En 1906, le village d'Artas (Isère) organise une cérémonie en l'honneur des mères de familles nombreuses. Deux mères de neuf enfants se voient décerner le prix de Haut mérite maternel. Le village continue aujourd'hui de revendiquer la création de la Fête des mères en France.

En 1918, Lyon suit le mouvement né aux Etats-Unis et rend hommage aux mères et épouses qui ont perdu leurs fils et/ou mari durant la Première Guerre mondiale. Cette Journée des mères a été officialisée par le gouvernement en 1929.

En 1942, le maréchal Pétain donne un ton plus solennel à l'événement, notamment dans un message à la radio: "Vous seules, savez donner à tous ce goût du travail, ce sens de la discipline, de la modestie, du respect qui font les hommes sains et les peuples forts. Vous êtes les inspiratrices de notre civilisation chrétienne." Plutôt que de fêter les mamans, il s'agit de tout mettre en oeuvre pour relancer le taux de natalité en France.

En 1950, la politique nataliste est toujours de rigueur. La loi du 24 mai indique que "la République française rend officiellement hommage chaque année aux mères françaises au cours d'une journée consacrée à la célébration de la Fête des mères". Elle fixe la date au quatrième dimanche de mai, excepté si la Pentecôte tombe le même jour. Dans ce cas, la Fête des mères a lieu le premier dimanche de juin. Le ministère de la Santé et l'Unaf (Union nationale des associations familiales) sont en charge de l'organisation de la célébration.

La fete des mères au Japon

La fête des mères au Japon « Haha no hi » a lieu le deuxième dimanche de mai, comme dans la plupart des pays du monde. Il ne s'agit pas d'un jour férié mais la plupart des Japonais ne travaillant pas le dimanche, ils peuvent la célébrer en famille.

Au Japon, si vous désirez suivre les coutumes japonaises à la lettre, il convient de vous lever tôt et de saluer votre mère avec les mots Okaasan haha no hi omedetou (bonne fête des mères !). Un gros bouquet de fleurs est également attendu pour montrer votre amour et votre gratitude.

Au Japon comme ailleurs, les enfants offrent des cadeaux à leur maman le dimanche de la fête des mères. Traditionnellement, on offre un certain type de fleurs : des œillets rouges, symboles de douceur et de pureté. Tout comme la pivoine, l’œillet représente la femme parfaite au Japon. Des bouquets d’œillets sont offerts le jour de la fête des Mères pour exprimer l’amour dans sa forme la plus pure. Les œillets éclosent du printemps à l’automne, selon les espèces. Les pétales de cette jolie plante sont soit dentés, soit arrondis, et se déclinent en blancs, roses ou rouges.

Cette fleur symbolise également la fascination et la distinction dans le langage Hanakotoba. Enfin, sachez que dans certains pays, il sera très mal vu d’offrir un œillet jaune, signe de dédain. L’œillet violet quant à lui désigne une humeur triste. Il y a également les autres présents classiques comme un foulard, un sac, des bijoux ou le dessin fait main !

La fête des mères japonaise est également associée à des spécialités culinaires (ah, la cuisine japonaise, on ne se refait pas !). En l'occurrence, cela tourne autour de l'œuf :

tamagoyaki : omelette japonaise rectangulaire

Le tamagoyaki, un incontournable de la cuisine japonaise est une omelette japonaise sucrée-salée enroulée. Il est composé de dashi (bouillon japonais), de mirin, de sauce soja et d’œuf. Celui-ci est préparé dans une poêle carrée et enroulé sur lui même à l’aide de longues baguettes japonaises. On pourrait le comparer à un gâteau roulé version omelette. Puis une fois la cuisson terminée, le rouleau est compressé pour lui donner une forme rectangulaire grâce à un tapis en bambou appelé makisu. Le tout est tranché et servi chaud ou froid.

chawanmushi : flan aux œufs, généralement accompagné de crevette ou poulet.

Le chawanmushi est un flan aux œufs intégrant divers ingrédients comme des champignons, des légumes, de la viande dans un bol à thé cuit à la vapeur. C’est une recette qui peut être adaptée suivant le goût de chacun. La graine du ginkgo se retrouve dans la plupart des recettes.

Mais il y a aussi :

Soupe miso

La soupe miso « 味噌汁 » ou « miso shiru » est un élément incontournable dans un repas japonais au même titre que le riz. En revanche au Japon, elle est d’avantage considérée comme une boisson que comme un plat. Elle accompagne souvent tous les repas dès le petit déjeuner et ce chez environ 75% des Japonais.

Nimono (plats bouillis)

Nimono (:煮物, 煮物) désigne un type de cuisson mijotée et, par extension, les plats qui sont réalisés en utilisant ce moyen de cuisson dans la cuisine japonaise. Un nimono est généralement constitué d'ingrédients mijotés dans un bouillon shiru aromatisé avec du saké, de la sauce soja et d'un peu d'édulcorant. .

Tofu

Il s'agit d'une pâte de plus ou moins dense ou crémeuse, fabriquée à base de graines de soja.

Sashimi et autres

Le sashimi (刺身, sashimi?, prononcé : [saɕimiꜜ], « corps taillé » en japonais) parfois orthographié shashimi1, est un mets traditionnel de la gastronomie japonaise, art culinaire attesté dès le XVe siècle, composé de tranches de poisson frais consommé cru. Le sashimi ne doit pas être confondu avec le sushi, préparation variante à base de shari (riz vinaigré).

H1 : Quand a été instaurée la fete des mères au japon ?

Au Japon, la fête des mères a été célébrée la première fois un 6 mars. Il s'agit du jour de naissance de l'impératrice Kojun qui est la mère d'Akihito, l'actuel empereur du Japon. Cette fête fut officiellement reconnue grâce à l'action de l'organisation de l'Union des Femmes Impériales en 1931.

La célébration de la fête des mères est ancienne. Son origine remonte à la Grèce antique, où le début du printemps était célébré en l'honneur de Réa, mère des dieux. La fête des mères telle que nous la connaissons aujourd'hui n'a été instituée aux États-Unis qu'en 1914. Anna Jarvis est reconnue comme la créatrice de la fête. Après la mort de sa mère, elle a fait un mémorial à sa mère. Puis elle a lancé la campagne qui a fait de l'institution de la fête des mères un jour férié. La fête des mères actuelle a été célébrée pour la première fois le deuxième dimanche de mai 1914 (8 mai).

 

Ken OKADA paris, fête des mères, un je t'aime pour votre maman
Ken OKADA paris, fête des mères, un je t'aime pour votre maman
Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre
  • Créer mon compte

Nouveau compte S'inscrire